Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ben Tyrion

Franck Thilliez – Train d’enfer pour ange rouge (La vie du Rail, 2004 – Pocket, 2007 et 2011)

17 Juin 2016 , Rédigé par Ben Tyrion

Franck Thilliez – Train d’enfer pour ange rouge (La vie du Rail, 2004 – Pocket, 2007 et 2011)

Résumé – Le commissaire de police Franck Sharko, désabusé par la disparition de son épouse, enquête sur le meurtre d’une femme, dont le cadavre affreusement mutilé a été découvert. Au fil de ses recherches, il parcourra Paris, la Bretagne et le Nord, pour traquer, seul, mais avec l’aide de son équipe néanmoins, le tueur, dont on découvre qu’il n’en est pas à sa première victime… Sharko devra pénétrer dans un univers teinté de sexe hardcore et d’une certaine mystique, pour les secrets d’un abominable criminel…

Mon avis – Franck Thilliez est aujourd’hui reconnu comme un parmi les représentants les plus populaires du thriller français. Il en maîtrise, à l’instar de Grangé ou de Chattam, tous les codes. Train d’enfer pour ange rouge fut publié en 2004, il s’agit au sens strict du second roman de notre auteur (Conscience animale, édité en 2002, est toutefois quasi introuvable en version imprimée aujourd’hui, d’après les informations dont je dispose). Il s’agit d’une des toutes premières aventures de Sharko, donc.

J’ai évidemment été happé par le suspense, tout au long de l’enquête menée quasi en solo par notre héros. Il est certes aidé par son équipe, mais c’est seul qu’il va au-devant du meurtrier qu’il recherche (c’est une première limite, selon moi : s’il était détective privé, je passerais dessus, mais pour un policier, c’est tout de même étrange). Quelques rebondissements jalonnent le parcours de Sharko, les fausses pistes sont bien là, quelques descriptions de l’anatomie de cadavres, des adjuvants qui vont de la jolie profileuse au collègue bienveillant, et le parcours dans un univers qui a quelque chose de glauque font le reste, en appliquant des recettes devenues classiques dans les thrillers. Les personnages manquent tout de même à mes yeux un chouia de profondeur (il y a bien les émotions de Sharko, on sent que c’est un homme tourmenté et qui est à deux doigts de perdre les pédales, mais j’ai un petit goût «de trop peu» malgré tout). Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il y a un manque de férocité dans les personnages convoqués par l’auteur, mais il manque un véritable opposant (hormis le tueur). Le côté critique sociale, que j’apprécie dans les romans policiers et les romans noirs, fait défaut ici (j’ai plutôt découvert ce qui semble être une sorte de caricature d’un certain univers SM).

Alors, oui je suis un trentenaire compliqué et difficile! Mais je comprends que cela plaise fortement... j’ai passé des heures de lecture agréables, dans la mesure où le récit donne sans cesse l’envie d’aller plus loin et de résoudre l’énigme. Si les énigmes au ton léger vous passionnent, alors foncez, ce roman fera sans doute votre bonheur! Si comme c’est mon cas, vous recherchez plutôt l’émotion littéraire et une certaine réflexion ou un certain grain à moudre en vue d’une réflexion, ce thriller pourrait vous laisser quelque peu désemparé, sans toutefois vous faire vraiment perdre votre temps. En définitive, ce n’est pas un coup de cœur, tout en demeurant à mes yeux un assez bon roman policier, que je ne regrette nullement d’avoir lu, mais il ne me laissera néanmoins pas un souvenir impérissable.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article