Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Ben Tyrion

Caryl Férey - Plutôt crever (Gallimard, 2002)

17 Décembre 2016 , Rédigé par Ben Tyrion

Résumé (Polars pourpres): Tuer n'est pas un jeu, Alice aurait dû le savoir. Surtout un député. En tout cas, Fred se retrouvait aujourd'hui dans la peau d'un assassin, par la faute de sa vieille copine Alice. Quoi faire quand on ne sait rien faire? Fuir avec elle à bord de La Poubelle, à fond la caisse, jusqu'à ce que le moteur explose? Partir en cavale, à vélo? Jouer le jeu, le sien, même s'il a l'air sinistre? Ce que Fred ne savait pas, c'est que le frère de cette excellente copine hébergeait des terroristes basques et que le flic le plus mal noté de l'hémisphère nord les pourchasserait, jusqu'à la mort visiblement. Alors quoi? Se rendre ? Ah! Ça non : plutôt crever!

Mon avis: J'ai découvert Plutôt crever à l'occasion de la première édition du festival Boulevard du Polar qui s'est tenu à Bruxelles en juin 2016. Caryl Férey était présent. Je connaissais bien entendu Zulu, et j'ai dans ma PAL d'autres romans de la "série" tels que Hutu, Haka, Condor... Par contre, je ne connaissais pas les aventures de McCash... C'est donc avec curiosité que j'ai plongé le nez, le week-end dernier, dans Plutôt crever. Dans ce road-trip, véritable chassé-croisé entre Alice et Fred, Luis et Martial, Basques militants, et enfin McCash, aucun temps mort! On suit alternativement le périple d'Alice et Fred, la chasse de la paire Luis/Martial et les recherches de McCash, qui piste nos compères, intrigué qu'il est par l'affaire du meurtre du député Rogemoux, lâchement assassiné. L'intrigue est légère, simple, l'auteur ne s'est pas embarrassé de détails superfétatoires, et c'est sans doute ce côté direct qui donne un tonus éclatant à ce petit roman bien distrayant, dans lequel on le rôle de McCash, discret au premier abord, se révèle en définitive, décisif pour le destin des protagonistes! J'ai apprécié les déplacements constants de perspective, les rebondissements, dans le cadre d'une Bretagne qui n'est autre que la terre natale de l'auteur. Un petit roman qui se laisse lire, donc, essentiellement pour son côté entraînant, voire nerveux!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article